Scroll left
  • width:640;;height:480
  • width:640;;height:480
  • width:352;;height:480
  • width:270;;height:480
  • width:270;;height:480
  • width:488;;height:480
  • width:640;;height:400
  • width:640;;height:388
Scroll right

Le 22 novembre est une date précieuse pour tout le peuple sur le territoire libanais.

26-11-2020

Enfin, ce jour-là, cette superficie de 10, 452 km² respire la liberté après avoir été colonisée pendant des siècles par l’Empire Ottoman et ensuite par les Français et les Britanniques. Le 22 novembre, retour triomphal à Beyrouth de M. Khoury, M. Solh et ses compagnons. La France libre se résout à accorder l'indépendance au pays et la souveraineté du Liban sera officiellement reconnue le 3 janvier 1944, mettant ainsi un terme au mandat français.

Malgré le confinement et les distances, les élèves de la classe de 6 ème ont célébré la fête de l’indépendance du Liban à travers une activité. Chaque élève a représenté le Liban par un dessin de son choix. Tous les dessins étaient expressifs. Par exemple, celui de Yara Nassar a représenté le Liban par un dessin très impressionnant et touchant. Elle a dessiné un grand œil en larmes qui veille sur le Liban .Elle explique que « le Liban, de nos jours, est en souffrance et qu’on doit tous garder un œil sur lui pour le protéger et le réconforter dans ces moments difficiles».De même, Mona el –Ghosh et Lina El Zaatari, ont représenté le Liban sous forme d’un cœur humain dans une peinture très agréable à contempler comme pour dire que le Liban restera toujours dans nos cœurs. Chaque élève a rédigé une question portant sur l’histoire du Liban, ses traditions, ses sites touristiques, ses villes et son gouvernement pour la poser à ses camarades. Ces derniers devaient deviner la réponse et échanger de nouvelles informations à propos de leur pays.

Hikmat Zaazaa, enseignante de français, cycle complémentaire.